Une des composantes primordiale de la Synergie MS est la notion de toucher thérapeutique. Dans un premier temps nous tâcherons de comprendre en quoi cette pratique est nécessaire de nos jours, puis nous explorerons ses mécanisme et enfin nous verrons son application au sein de la synergie MS.

En quoi le toucher est-il important ?

Dans nos pays occidentaux, nous vivons dans des sociétés ou le contact humain est relativement peu fréquent, mis à part la poignée de main ou la bise en tant que geste social, nous nous touchons peu. Au delà de la fréquence, la qualité du contact est elle aussi primordiale. Combien de fois serrons-nous la main à un collègue qui ne nous regarde même pas lors de ce geste ? Lorsque que nous sommes auscultés par le médecin, ce dernier est d’avantage préoccupé par les paramètres de notre rythme cardiaque ou de notre pression sanguine que de notre état émotionnel… Le fait est qu’il y a de très nombreuses manières de toucher. La manière dont un agresseur vous saisi instaure une relation de domination, la manière dont vos parents vous touchent devrait instaurer une relation sécurisante et apaisante, la personne avec qui vous partagez votre vie aura un contact intime, renforçant la sensation de proximité et de douceur.

Quels sont donc les « paramètres » du toucher ?

Il y a bien entendu les paramètres physiques tels que la pression exercée, l’état de détente ou de contradiction de la main, le caractère mobile ou fixe du contact et enfin la zone touchée. Il existe un autre type de paramètres qui influenceras à l’origine tout les suivants, il s’agit de l’intention du toucher. En effet, on peut toucher avec la volonté de réconforter, soulager, réparer, guérir etc… Le type d’intention utilisé en Synergie MS est l’intention d’écoute, c’est à dire que le praticien va faire en sorte de chercher à percevoir ou à recevoir les divers influx du receveur : sont état de détente ou de contraction, la chaleur ou froideur de la peau et également l’état émotionnel. Par ce toucher tout à fait singulier, je tâche de prendre conscience de vos émotions directement dans le langage du corps, un langage fait d’impulsions, de tressaillement, de pressions et de ressentis. On pourrait imaginer que le donneur tache de synchroniser ses influx nerveux avec ceux du receveur. Bien que cela puisse paraître étonnant, c’est en réalité relativement simple : il « suffit » de faire le vide en soit afin de recevoir spontanément ces informations.

Comment et à quelle fin la Synergie MS emploie-t-elle le toucher d’écoute ?

Je pars simplement du principe qu’un muscle tendu ou contracté entraine un dysfonctionnement mineur au sein du corps. Le plus souvent ce dysfonctionnement est si bénin qu’il est imperceptible par la personne qui en souffre. Les problèmes surviennent généralement lorsque ces micro-contractions s’accumulent, provoquant le déplacement d’un nerf ou créant des douleurs au niveau de la chaine osseuse. Le toucher d’écoute est donc utilisé afin de percevoir le traumatisme installé dans le muscle et d’en identifier la source. Par le contact, j’attire l’attention du receveur à un endroit précis de son corps. A ce moment, l’atmosphère de confiance et de sécurité est primordiale afin que l’information soit reçue et intégrée par la conscience de la personne venue consultée. Par l’écoute on enlève ainsi la raison d’être de la contraction qui disparait d’elle même dans un délai de 3 à 4 jours.

Ce type de toucher n’est évidemment pas l’unique apanage de la Synergie MS, néanmoins vous devez à présent vous faire une idée un peu plus claire de ce concept et de son utilisation dans le cadre de mon travail.