Les émotions et leur liens avec le corps.

Émotions, Blocage physiologiques et souffrance psychologique

Aujourd’hui je souhaiterai vous faire part de ma compréhension des mécanismes qui amènent un corps à se bloquer. Cette question est très complexe car chacun a un rapport aux émotions différents en fonction de son vécu propre, de sa personnalité, de son éducation et du milieu dans lequel il évolue. Toute la difficulté du problème consiste en l’équilibre entre la capacité à vivre ses émotions et la fait de rester responsable et maitre de ses actes en toutes circonstances.

Les émotions et leur signification

Je pense que les émotions sont autant de vecteurs permettant de comprendre de quelle manière nous pouvons vivre une situation d’un point de vue individuel, de sorte que nous cherchions à réitérer les expériences qui provoquent en nous joie, épanouissement, allégresse et paix intérieure alors que nous tâchons d’éviter les expériences qui induisent en nous tristesse, peur, souffrance et trouble.

Éducation, culture, pré-requis sociaux et émotions

Le fait est que en tant qu’individu, nous pouvons nous empêcher de ressentir des émotions parce qu’elle ne correspondent pas à l’image que nous nous faisons de nous-mêmes. La clé se trouvant logiquement dans la capacité à percevoir les émotions d’un point de vue détaché. Prenons sans plus attendre un exemple : monsieur X à été élevé dans un contexte particulièrement non-violent calme et tolérant. Parmi ses collègues de travail, se trouve un individu qui a tendance à beaucoup critiquer ,de manière ouverte et bruyante, son entourage. Cet attitude à le dont d’agacer monsieur X , si bien qu’un jour il ressent une vive montée d’agressivité envers son collègue. Or monsieur X ne conçoit pas qu’un homme de bien puisse être agressif, la cause de ce mode de pensée étant son éducation. Monsieur X va donc s’interdire de ressentir cette émotion de colère et d’agressivité et va commencer à « serrer les dents » au sens propre comme au figuré. Il suffira d’attendre quelques mois pour que des douleurs cervicales se manifestent suite aux contractions involontaires de la mâchoire.

Cette émotion bridée qu’était la colère aura été refoulée et « stockée » dans le corps, simplement à cause de ce message émotionnel mal interprété. En effet Monsieur X aurait pu choisir de demander à être muté dans un autre secteur, d’adresser une remarque franche à son collègue, car la colère soulignait dans ce cas précis le caractère non supportable de la situation pour notre homme ou encore de tacher de comprendre son collègue et d’être plus tolérant à son égard. La colère serait restée un signal de l’urgence à changer la situation ou la perception de cette dernière.

Il est évident que de nos jours, on nous apprend bien peu sur notre capacité à gérer nos émotions et de quelles manières ces dernières peuvent modifier notre manière de penser ou la justesse de notre discernement. Apprendre à les vivre sans se laisser submerger devrait être l’objectif de tout citoyen cherchant à vivre en harmonie avec ses pairs.

La compléxité des facteurs émotionnels

L’exemple pris précédemment est au sujet de l’agressivité et d’une situation relationnelle, ce n’est qu’une infime partie de la complexité émotionnelle humaine. Imaginez ! Non seulement ce type de conflit interne peut apparaître suite à n’importe-quelle émotion, mais en plus cette émotion peut à la suite d’une pensée ou d’un contexte situationnel n’impliquant aucun être vivant… Les oeuvres d’arts succite en nous des réactions parfois vive, aussi il est important de s’ouvrir à ses propres émotions et de les accepter comme une partie intégrante de nous sur laquelle nous n’avons pas de prise. Attention cependant, les émotions sont souvent mauvaises conseillères et il vaut mieux ne pas prendre de décision lorsque nous sommes tourmenté.

Comment faire pour mieux les gérer ?

Une première approche vers plus de cohérence émotionnelle consiste sans doute à s’octroyer des moments pour les ressentir pleinement. Retrouver par la suite l’équilibre psychique permet d’avoir les idées plus claire. Reconnaissons que nous sommes parfois troublés et donc pas aussi inébranlable que nous voudrions l’être. Soyons logique et pesons les conséquences de nos actes à la lumière de notre compréhension émotionnelle. Je peux également vous aider que ce soit pour des douleurs physiques ou de la souffrance émotionnelle.

Bien à vous,

Tristan