Le rapport entre l’énergie et la Conscience

Énergie vitale et Conscience, un débat de point de vue

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je souhaite vous parler d’un sujet qui me fascine : le rapport entre Conscience et énergie. Bien souvent on nous parle d’énergie, d’activation de méridiens ou de chakra. Beaucoup plus rarement parlons-nous d’états de Conscience… Quel est donc le rapport entre ces deux paramètres ? C’est ce que nous allons tenter de voir aujourd’hui.

Un combat entre lumière et ombre

Qu’est-ce que la Conscience ? C’est la parcelle divine de nous-même capable de témoigner de l’existence physique et matérielle. Lors de l’incarnation, il y a un gouffre fondamental à franchir, celui de mêler deux choses aussi incompatible entre elle que l’huile et l’eau : le temporel et l’intemporel. En effet autant le temporel est périssable, limité et obscur, autant l’intemporel est infini, illimité et lumineux. Comment donc faire cohabiter ces deux énergies au propriétés si différentes ? Par le biais de la Conscience pardi ! Cette dernière est à la fois capable de témoigner du matériel tout en ayant une origine divine.

L’énergie suis la pensée

En fonction de là où je dirige mon attention, la qualité de mon énergie change. Si je pense à des choses matérielles, je concentre mon attention sur ces dernières et vivifie les pensées en rapport. En fonction donc des pensées qui sont présentent à ma conscience, je change la qualité de l’énergie véhiculée. Pourquoi cela ? Parce que la pensée est une énergie encapsulée dans une forme. Dès lors on installe un rapport direct, immédiat entre mes pensées et la qualité de mon énergie.

Un rapport à double sens

Ce qu’il y a de mystérieux et d’étrange avec la Conscience, c’est qu’elle est hermaphrodite. C’est à dire qu’elle participe à la fois des éléments féminin et matériels et des éléments masculin et spirituels. Ainsi, en fonction de ma forme physique, la circulation de mon énergie vitale sera différente. Avoir une énergie vitale fluide, c’est parvenir à ne pas s’attacher aux émotions et au pensées. Avoir une énergie vitale stagnante c’est rester coincé dans le passé et ne pas « être à jour ». La manière dont je me nourris va également influencer mon énergie, on comprend pourquoi les initiés recommandent de manger en pleine conscience : afin de ne pas associer de pensées négatives à la nourriture.

Inversement, plus j’aiguise ma concentration et plus ma vision des choses et juste et plus mon corps dispose d’énergie pour tout ses processus vitaux. Digestion, respiration émotions seront donc également liée à la manière dont je pense. Être capable de comprendre et d’assimiler un enseignement, c’est être capable de « digérer » une nourriture intellectuelle. Être capable de se séparer d’une croyance limitante, c’est faire respirer son corps intellectuel, c’est favoriser la respiration physique. Cela est valable pour tout les sujets, force, bienveillance, jeunesse, régénération. Et vous ? Comment allez-vous décupler votre potentiel en changeant la manière dont vous pensez ?